Qui êtes-vous ?

Ma photo
Qui suis je? Une jeune femme qui a décidé de revenir au naturel. J'ai choisi de stopper le défrisage et accepter mes cheveux tels qu'ils sont: beaux et naturels. Le cheveu afro est beau et offre milles possibilités de coiffures. Le style, la classe et le glamour n'ont rien à voir avec la nature du cheveu c'est juste une question d'imagination! Grâce à plusieurs blogs et forums j'ai appris à m'occuper de mes cheveux et ils me le rendent bien. Je veux maintenant vous faire profiter à mon tour de toutes les astuces beauté.J'y mettrai également mes coups de cœurs mode et culture. Bonne lecture et bienvenue! Cet espace est aussi le votre n'hésitez pas à laisser des commentaires!

jeudi 26 mai 2011

Témoignage d'Ingrid qui porte des magnifiques locks!



Aujourd'hui, c'est Ingrid, une jeune femme qui porte des magnifiques locks, qui a accepté de répondre à mes questions. Son parcours capillaire nous démontre encore une fois que tous les clichés que nous sommes susceptibles d'avoir sur les locks sont faux. Elle a un bon job, ça ne l'empêche ni de rencontrer des garçons, au contraire :-), ni d'être belle et classe! En tout cas, ça me donne envie de faire des locks!

1) Depuis quand portes tu les cheveux naturels ?

Je suis au naturel depuis novembre 2001.

2) Quelle est ta routine ? (les produits que tu utilises au quotidien, la fréquence du shampoing etc.)

Il est difficile de trouver de bons soins, pas trop épais afin de facilité le rinçage. J’ai commencé mes locks et obtenu des conseils pour l’entretien chez Capilock Center à République (paris).

Néanmoins, question Shampoing j’utilise la gamme Mango Lime ainsi que leur spray. De tous les shampoings que j’ai testé, c’est celui sur lequel je me suis arrêtée pour la simple raison qu’il se rince facilement et surtout j’ai l’impression qu’il atteint le cœur de la lock. Je me lave les cheveux toutes les 2 semaines. Le faire toutes les semaines serait contraignant. Un shampoing dure ¾ d’heure, après il faut les rouler une à une. Les locks sont de vrai attrape poussière, aussi j’ai quasiment proscrit tous produit gras. La seule exception : une fois par an, un bain d’huile de carapate.

J’ai un autre soin annuel (parce que j’ai la flemme de le faire plus souvent, mais ce produit peut s’utiliser en usage régulier) « la Glue » (a ne pas confondre avec le dax). Ce n’est pas de la colle mais un produit fluide et naturel à base d’hibiscus ou de Cactus, en l’occurrence Cactus chez Capilock). Le cheveu se retrouve nourrit, plus souple et la glue sens très bon. Ce produit peut s’utiliser sur tous types de cheveux défrisé ou naturels.



3) Quels sont les coiffures que tu portes ?

Le plus souvent je fais ce que j’appelle une mise en pli pour locks.  Après le shampoing, je les roule et les natte. Plus la natte est épaisse, plus les boucles seront larges et inversement. Sinon parfois je les tresses, je fais des gros pompons sur toute la tête ou les attache avec des » chèches » de toutes couleurs.

4) Tu portes des magnifiques locks, celle-ci n’ont pas toujours une très bonne réputation surtout dans le milieu professionnel. Est-ce que tu as déjà eu des remarques négatives sur tes cheveux dans ce cadre ?

C’est curieux justement car en France je n’ai jamais eu de remarque négative sur ma coiffure, que ce soit en milieu professionnel ou autre. A vrai dire j’ai plutôt des compliments et parfois des demandes de conseils sur l’entretien des locks ou comment les démarrer.

Je suis d’origine antillaise et les locks n’ont pas bonne réputation chez moi. Ce sont les personnes de la génération de nos parents et avant, qui ont pu avoir des remarques négatives. Mais je dois avouer que ce n’est pas du tout quelque chose qui me préoccupe.



5) Quels conseils donnerais-tu aux filles qui veulent retourner au naturel ?

Revenir au naturel pour moi était une question de vie ou de mort. je n’ai pas hésité une seconde. Je pense qu’il y a deux catégories : celles qui y reviennent par contrainte (cheveux abîmes) et celles qui ont besoin d’un retour au source, un besoin de « rassembler » leurs identités.

Dans les deux cas il n’y a pas de question à se poser, il faut se lancer.

Le cheveu crépu souffre de mauvaise réputation. Pas jolie, pas facile à entretenir etc… Les médias et nos Stars (Beyoncé, Rhianna, Mary G Blige, Ciara, Queen Latifa… une bonne partie de nos sœurs) poussent également vers un cheveu raide ou le port à outrance de tissage, postiche ou autre. Mais, si certaine ont un cheveu suffisamment fort pour supporter ce genre d’agression, je donnerais fort à parier, que la plus part on peu de cheveux, résistant à grand peine à ces assauts répétitif.

Cet état de fait est dommage car le cheveu crépu offre une multitude de coiffure possible et pas forcément roots ou ethnique.


6) Un dernier mot ?

Mon cheveu ne supporte pas le défrisage (j’ai pris des années pour m’en rendre compte) et il est bien trop crépu pour que je passe mon temps à l’entretenir sans me faire mal. De plus, j’ai un style que je qualifie de «City Roots» et les locks représentent parfaitement cet état d’esprit. Défrisé ou naturel, raide ou crépu, je pense qu’il faut simplement opter pour les techniques qui correspondent à notre quotidien et aussi à qui nous sommes à l’intérieur.

mercredi 25 mai 2011

Les vertus du miel


Dans nos placards, il y a des produits dont nous ne soupçonnons pas les bienfaits, le miel en fait partie! Ce n'est pas seulement un potentiel remplaçant du sucre ou encore un moyen naturel d'accélérer la cicatrisation des plaies, c'est aussi un produit magique pour la peau et les cheveux. Il a de nombreuses vertus. J'ai incorporé le miel dans ma routine depuis quelques mois et j'en suis satisfaite.  Et pour cause, le miel a des vertus hydratantes et nourrissantes, il est particulièrement recommandé pour les cheveux secs et/ou fourchus. Utilisé en bain d'huile, il va apporter douceur et force aux cheveux. Le miel est également un composant de choix pour le corps, pour faire des gommages notamment (pour le visage, mélanger une cuillère à café de miel avec une de sucre en poudre et quelques gouttes d'huile d'olive, appliquer sur le visage, laisser poser 10 minutes puis rincer, la peau sera douuuuuce). Le miel est aussi un allié pour les lèvres gercées (appliquer du miel directement sur les lèvres avant de se coucher, puis rincer à l'eau tiède le lendemain matin).

En ce qui me concerne, j'en utilise dans mon bain d'huile que j'applique une fois par semaine avant le shampoing (avec un jaune d'oeuf et de l'huile d'olive, mélanger le tout, appliquer, puis recouvrir d'un bonnet chauffant), j'en utilise également dans mon shampoing parfois lorsque je me lave les cheveux au rhassoul (j'ajoute une cuillère à café de miel et deux d'huile d'olive). Après ce lavage, j'ai appliqué un après shampoing que j'avais réalisé ainsi qu'un masque. Mes cheveux étaient très doux!! Limite je n'avais pas besoin de vaporiser après (normal me direz vous après tous ces soins). Certaines nappy l'utilise en vapo mais ce n'est pas mon cas pour le moment. 

lundi 23 mai 2011

Cinquième édition du labo ethnik du 17 au 19 juin


Du 17 au 19 juin, le Labo Ethnik, Salon des Créateurs du Monde ouvert au public, revient pour sa cinquième édition dans la capitale (j'avais pu y assister l'année dernière j'en ai parlé ici et . Durant ces trois jours, les nouveaux talents d’ici et d’ailleurs vont présenter le meilleur de leurs créations au cours de nombreux défilés.


La journaliste Cathy Thiam d’Africascope, nous parle de cet événement :

« On pourrait l’appeler la « World Fashion in Paris ». Depuis sa première édition en 2007, le Labo Ethnik s’impose comme un évènement unique en son genre : un véritable laboratoire de tendances du monde ! Cette année encore une cinquantaine de marques internationales seront présentes à l’Espace des Blancs-Manteaux, en plein cœur du Marais. Du prêt-à-porter à l’accessoire de mode, c’est une myriade d’inspirations créatives à ressentir, avec des temps forts en défilés mais aussi des expos-ventes et des workshops à découvrir.

Permettre aux jeunes créateurs d’exister

Avec ses 10 000 visiteurs chaque année, depuis ses débuts, le Labo Ethnik est une révolution dans le milieu de la mode. L’affiche de cette 5e édition l’illustre bien d’ailleurs : Fadouma Kane, le mannequin révélation du casting Labo Ethnik 2010, y brandit fièrement le drapeau de ce Salon des Créateurs du Monde, le regard porté vers l’horizon. Et comme nous le précise Yvette Tai, organisatrice de l’évènement : « Nous le savons, Paris est un passage indispensable pour tout créateur de mode. Mais ces designers ne peuvent pas s’offrir de grands salons, ni des défilés trop coûteux. Ils restent en marge de la mode. Il est important de les rassembler sur une même plateforme, moins coûteuse, et de les présenter sur un écrin bien défini, face à la presse et aux professionnels. »

Une collection en hommage à Nelson Mandela

Ce carrefour international va rassembler la crème de la jeune génération de la mode, venue des Caraïbes, de Corée, de Chine, de France et d’autres horizons. Cinq créateurs très prometteurs, originaires du continent africain et reconnus internationalement, vont défiler pour la première fois à Paris. Tout d’abord, le Sud-Africain David Tlale qui fait l’unanimité depuis ses débuts en 2003. Cet avant-gardiste au style architectural, nous présentera une partie de sa nouvelle collection en hommage à « Madiba » Nelson Mandela. 92 mannequins symboliseront chacune des années de vie du grand homme !

Est également très attendu Thula Sindi, ce jeune talent du même pays, qui nous séduit avec ses robes chaloupées so « it » et sa femme à la fois glamour et working-girl.

Deux grandes dames du Nigéria vont également faire parler d’elles. Ituen Basi qui produit ses propres imprimés localement et nous habille de robes à franges colorées ou de petits tailleurs à la Grace Kelly. Et Deola Sagoe, cette papesse de la mode qui compte parmi ses fans Oprah Winfrey et Will Smith... N’oublions pas enfin Soucha, de la Tunisie, qui sublime mousselines et drapés vaporeux.

Le Labo Ethnik s’annonce cette année encore un temps fort des nouvelles tendances de la création mondiale ! Alors soyez au rendez-vous ! »

Où et quand ?

Le Labo Ethnik, du 17 au 19 juin 2011, à l’Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple - 75004 PARIS

Plus d’info : info@afrikevents.net, événement à ne pas manquer :-)

dimanche 22 mai 2011

Vanoue nous parle de ses cheveux!




Aujourd'hui, c'est la célèbre Vanoue du blog "Les pitreries de Vanoue" qui va nous parler de son parcours capillaire. Cette jeune femme aux cheveux naturels, pétillante et avec un goût très prononcé pour la mode a gentiment accepté de répondre à mes questions. 

1) Depuis quand es tu naturelle?

Je suis officiellement naturelle depuis le mardi 28 juillet 2009 jour de mon big chop. Soit presque 2 ans !

2) Comment es tu revenue au naturel?

C’est une connaissance qui m’a un jour dit que je serais mignonne avec un afro boule. J’ai d’abord rigolé car l’idée de ne plus me défriser était saugrenue ! J’ai quand même laissé l’idée germer dans mon esprit et j’ai commencé à me renseigner sur internet à ce sujet. J’ai entamé une transition entre mars 2009 et juillet 2009, mais n’étant pas quelqu’un d’assidu quand il s’agit de soins, c’était impossible pour moi de gérer mes 2 textures frisé/défrisé en même temps. J’ai alors choisi de faire mon big chop lorsque j’étais en vacances à Dakar au Sénégal. Un grand moment qui m’a en fait semblé normal ! Je n’avais plus que des poils sur la tête.




3) Quelle est ta routine? (les produits que tu utilises au quotidien)

Je n’en ai pas vraiment. Je ne peux pas vous dire que je fais 1 masque par semaine puis un soin profond, ou que le no-poo c’est la vie car je ne sais rien de tout cela ! Je n’ai quasiment utilisé que l’huile de sapote pendant les 18 premiers mois de mon retour au naturel ! C’est uniquement parce qu’un jour une coiffeuse m’a étiré les cheveux pour pouvoir me tresser que j’ai pris conscience de leur volume et longueur ! J’ai alors commencé à regarder des vidéos sur Youtube et depuis quelques semaines je fais des vanilles et porte un foulard en satin avant de me coucher. J’aime me laver les cheveux. J’utilise en ce moment la crème de shampoing de Noire Ô Naturel. J’adore. J’ai récemment découvert l’Après shampoing Coconut de Curls ! Il est génial et ne me laisse aucun résidu comme celui des Secrets de Lolly que j’ai utilisé à un moment donné. J’utilise Too Shea ! de Jessicurl. C’est d’abord un masque mais je le teste en ce moment en crème car j’ai les cheveux très secs du fait de mon manque d’entretien depuis le début !

4) Est ce que ça a changé quelque chose dans ton style vestimentaire ou ta vie en général?

Oui. Mes cheveux ont petit à petit modifié mon style vestimentaire car je les accessoirise beaucoup plus que lorsque j’étais défrisée. Lorsque j’ai eu les cheveux très courts, je portais de grosses boucles d’oreilles pour affiner et mettre en valeur mon visage. Maintenant que je peux avoir un énorme afro, je porte des nœuds, des fleurs et m’amuse aussi à créer un style un peu rock qui va avec tel ou vêtement. Mes cheveux font aujourd’hui partie intégrante des looks que je partage sur mon blog de mode Les Pitreries de Vanoue. 




5) Quelles sont les coiffures que tu portes? 

La première de la liste est le shake and go tout simplement car ça ne nécessite aucun effort de ma part à part secouer un peu mes cheveux.  Ma préférée est le Frohawk mais je ne suis pas encore très au point niveau symétrie! :)  Je porte aussi l'afro puff avec mes accessoires. 



 6)  Quels conseils donnerais-tu aux filles qui veulent revenir au naturel?

Laissez vivre vos cheveux et croyez-en leur capacité à être magnifiques ! Cette chevelure est une richesse.

7) Un dernier mot?

Merci pour cette interview! C'est toujours un bonheur de participer à notre révolution capillaire! Touffement vôtre! 
Merci Vanoue :-)


vendredi 20 mai 2011

Vide dressing ethnique



Le week- end dernier avait lieu la deuxième édition du vide dressing ethnique à l'espace Pelleport, plusieurs créateurs africains ont pu présenter leurs oeuvres. Il y en avait pour tous les goûts, des bijoux, des vêtements, ainsi que des accessoires. Il y avait notamment Naturi qui tenait un stand avec tout le nécessaire pour confectionner ses propres produits (j'ai pris du beurre de mangue ainsi que le nécessaire pour fabriquer son propre silicone végétal qui va me servir pour fabriquer un masque mais ça je vous en reparlerais plus tard).


J'ai eu l'occasion de rencontrer la célèbre Médine (vous pouvez suivre son impressionnante évolution capillaire sur la page beauté afro sur facebook). En somme c'était très sympa :-)


Concernant les bijoux, j'ai eu un coup de coeur pour Kinanoé qui tenait un stand avec les bijoux qu'elle réalise elle même, il y avait de très jolies boucles d'oreilles en bois ou base de wax. Elle confectionne également des parures de bijoux, pour plus d'infos rendez vous sur sa page facebook (http://www.facebook.com/profile.php?id=100001605774172).


jeudi 19 mai 2011

Parce que les hommes aussi peuvent être nappy!







D'habitude sur ce blog, j'interroge des femmes sur leurs parcours capillaire mais aujourd'hui c'est un homme, David qui a accepté de répondre à mes questions.


1) Depuis quand portes tu tes cheveux naturels ?

Hormis à une reprise, il y a dix ans où j’ai utilisé des rajouts pour des tresses pour quelques mois, j’ai toujours laissé mes cheveux au naturel.

2) Beaucoup d’hommes se défrisent les cheveux, comment as-tu fait pour y échapper ?

Il y a 20 ans, ma belle-mère, originaire du Congo, comme moi,(je suis métis) m’a poussé à me défriser au collège. J’ai détesté. Ça a tourné court. Je les ai gardés trois semaines. Je ne me reconnaissais absolument pas. J’avais l’impression de faire beaucoup plus vieux et dans un genre qui ne me ressemblait pas. Après, pour moi, c’est facile d’échapper au défrisage, car j’ai la chance d’avoir des cheveux qui se prêtent à beaucoup d’expérimentation. Ainsi, j’ai eu l’Afro, la coupe version Lionel Richie avec les curly, les cheveux frisés au naturel, j’ai eu aussi les coupes types plateaux (dégagé sur les côtés) comme portait notamment le sprinter Carl Lewis. Ou bien rasés, en mode kojak ou pas loin, en mode queue de cheval. Et j’ai recemment eu des nattes couchées avec mes cheveux que j’ai pas coupés depuis près de deux ans. Bref, je n’ai pas trop le temps de me lasser.




3) Quelle est ta routine ? (les produits que tu utilises au quotidien, la fréquence du shampoing etc)

En ce qui concerne la fréquence du shampoing, j’ai évolué dans ma pratique. J’ai eu une période qui a duré environ dix ans, où je le faisais tous les deux jours. Mais renseignements pris, en tout cas pour mes cheveux, mais je crois que c’est valable pour tous les types de cheveux, j’ai ralenti la fréquence, afin de ne pas trop abîmer mes cheveux. Je les lave une à deux fois par semaine avec un shampoing à base de karité ou d’oeufs. J’utilise aussi en de l’huile de coco, que je mets pour les hydrater, avant de mettre le shampoing. De temps en temps, je mets de l’aloe-vera, un produit naturel fait et commercialisé par une amie, Smimou (cf site). Je crois qu’il ne faut pas trop abuser des produits, en règle générale. Je trouve que c’est trop souvent le cas.Et c’est valable, autant pour les hommes que pour les femmes d’ailleurs.

4) Est ce que tu as déjà eu des remarques négatives sur tes cheveux dans le monde professionnel ?

ça c’est vraiment un handicap. Depuis ma tendre enfance, mon père, blanc et ma mère, noire, m’ont toujours prévenus: « En tant que basané, tu auras souvent plein de remarques et des a priori qui partiront de ton apparence, et donc de tes cheveux.» Je l’ai vérifié dès le collège. Quand tu as la tête rasé, on te contrôle plus facilement dans les transports en commun et on te catalogue rapidement petit voyou (j’étais bon élève, pas de pot). Avec des tresses, c’est pareil. Avec la coupe Afro, C’est un peu toujours les mêmes petites blagues. On est sympa, mais pas sérieux, indolent. Ça rappelle d’autres clichés qui font l’actualité en ce moment.

Et j’ai même parfois intériorisé cela, en me privant par exemple de me faire des nattes couchées. J’avais l’image (pour moi pas forcément négative) de la “racaille”. Et à un entretien de taf, ou à une conférence de presse (je suis journaliste), je ne le sentais pas. Et finalement, il y a un an, j’ai franchi le pas. J’ai décidé de le faire. Et j’ai donc troqué mon Afro. A ma grande surprise, la plupart des gens, trouvait que cela faisait plus classe. Comme quoi des fois, on se pose trop de questions mais on est bien obligés de constater que les préjugés existent et le monde professionnel ne fait évidemment pas exception.



5) Quels conseils donnerais-tu aux hommes qui veulent abandonner la boule à zéro et les crêtes défrisées ?

Qu’il faut passer outre, les préjugés, les vannes des copains et copines qui ne voient que par Kojak ou les crêtes défrisées. Et au final, je ne regrette pas d’avoir fini avec le cycle tête rasée. Et j’aime de plus en plus. J’aime voir mes cheveux, je vois que ça plaît. J’aurais beaucoup de mal désormais, à couper mes cheveux. En gros, mes cheveux, je les aime. Et s’ils font mal parler, tant pis, mais globalement ce n’est pas vraiment le cas.
6) Un dernier mot ?

Non. Aucun!



Merci David! 

La marque cosmétique bio Ouadai est désormais disponible chez Nayenka



Ouadai est une marque de cosmétique bio à destination des peaux mates, noires et métissées (j’en avais déjà parlé ici). Elle est désormais disponible à l’espace Nayenka , vous pouvez donc tester les produits avant de les acheter. Il y a du nouveau sur le site de la marque, vous y trouverez également des pinceaux de qualité pour appliquer vos produits. Rendez vous à l’espace Nayenka ! 

dimanche 15 mai 2011

Chantilly au beurre de mangue


Depuis quelques temps, le karité ne me convient plus (la dernière fois que j'en ai mis mes cheveux étaient très secs, mais bon j'avais aussi utilisé l'huile de germe de blé donc c'est peut être cette huile là qui ne me convient pas enfin bref) j'ai donc acheté du beurre de mangue à la boutique de Naturi et j'ai confectionné un chantilly au beurre de mangue, je suis ravie! J'adore la texture elle est légère (en fait plus on bat avec le fouet électrique plus la texture sera légère). En plus c'est très simple à réaliser. 

Pour réaliser cette crème chantilly, il faut les ingrédients suivants :
- 4 cuillères à soupe de beurre de mangue
- 1 cuillère à soupe d'aloé vera
- 2 cuillère à soupe d'huile de coco
- 1 cuillère à soupe d'huile de sapote
- quelques gouttes d'huile essentielle d'ylang ylang



Fouetter le tout au batteur électrique jusqu'à obtention de la texture voulue. Je l'applique une fois par semaine après le shampoing, mes cheveux sont nourris en profondeur.

IMPORTANT : Il faut une hygiène irréprochable lors de la réalisation des recettes afin d'éviter l'apparition de microbes et bactéries. Il faut systématiquement se laver les mains avant, désinfecter les ustensiles, soit en les mettant dans l'eau bouillante pendant 10 minutes soit en utilisant de l'alccol. Enfin, il est préférable de mettre les produits au frigo et d'utiliser des conservateurs naturels comme le cosgard ou l'extrait de pépins de pamplemousse ou encore certaines huiles essentielles (comme l'HE de citron par exemple). 

jeudi 12 mai 2011

Hors série "Femme actuelle" spéciale Beauté noire



Le magazine « Femme actuelle » avait sorti un hors série « Beauté noire » l’an dernier qui avait eu beaucoup de succès. C’est donc tout naturellement que le magazine sort un numéro 2 cette année. Une conférence de presse a été organisée ce matin autour d’un petit déjeuner au bilboa café, la rédactrice en chef avait invité quelques blogueuses dont je fais partie. C’était très sympa, les échanges étaient intéressants et enrichissants. On nous a demandé notre avis sur le contenu du magazine, les attentes que nous avions. D’ailleurs l’équipe de rédaction du magazine a pris en compte les nombreuses remarques et de commentaires des lecteurs pour améliorer le deuxième numéro. Cela se ressent au niveau du magazine, les pages modes sont vraiment biens, de belles photos, des tendances et surtout des exemples de fringues que l’on peut s’acheter dans la vraie vie, pas des sacs à main à 4500 euros (je les trouve beaux mais ce n’est pas dans mon budget) !

Concernant le magazine, il est truffé de conseils modes, beauté et coiffures adaptés à notre morphologie et aux spécificités de nos peaux et cheveux (qu’ils soient naturels ou défrisés d’ailleurs). Chaque fille y trouvera son compte. Je trouve que c’est une bonne initiative et ce qui serait encore mieux c’est de mettre dans le magazine standard (pas que dans le hors série) des conseils pour que chaque femme puisse trouver des conseils adéquats. Comme le faisait remarquer la styliste du magazine, hormis nos cheveux et nos peaux, nous avons les même problèmes que les autres femmes (problèmes de couple, de garde d’enfants etc..).  Je me disais que ça serait bien d’inclure des conseils beauté pour les femmes noires dans les numéros habituels (parce que la mode c’est pour toutes les femmes, on va toutes chez H&M et on suit les tendances des podiums!)


 Toujours est-il que le magazine est intéressant, en tout cas il me plaît! Il sera dans les kiosques le 18 mai 2011 et la semaine suivante il sera également disponible sur ipad (pour info, des vidéos des différents relooking qui ont été réalisés pourront être visionnés sur le site internet de femme actuelle). Alors bonne lecture!



Pour finir, nous avons toutes eu droit à un petit sac de Diouda remplis de cadeaux ! Il y avait notamment des produits cosmétiques Iman ! (j’adooooooore le gloss, en plus je n’avais jamais eu l’occasion de tester les produits de cette marque donc c’est génial). Bref nous avons été gâtées ! Merci à l’équipe de « Femme actuelle » pour cette invitation et je souhaite beaucoup de succès à ce hors série :-)

dimanche 8 mai 2011

Hair inspiration

Cette vidéo, intitulée "Naturel pretty Girls Rock" démontre encore une fois de plus que les femmes noires peuvent être à la fois naturelles, jolies et avoir du style! Je ne vous apprendrai rien en disant que trop souvent les femmes noires que l'on présente comme celles qui sont belles ne portent pas leurs cheveux naturels (magazine, télévision, show biz). Je respecte ce choix mais j'aimerais juste voir d'autres d'autres modèles de temps en temps, je voudrais voir des filles aux cheveux naturels bien dans leurs peau. La plupart du temps, le cheveu naturel afro est dénigrée donc ça me fait d'autant plus plaisir de visionner des vidéos comme celles-ci qui montrent une image positive de nappy. Dans cette vidéo, vous y verrez aussi bien des stars aux cheveux non dénaturés que des filles comme vous et moi qui sont belles ET naturelles. C'est une est une source d'inspiration aussi bien pour les coiffures (certaines coupes sont juste des oeuvres d'art) que pour le style vestimentaire, mais ça je vous laisse juger par vous même :-)