Qui êtes-vous ?

Ma photo
Qui suis je? Une jeune femme qui a décidé de revenir au naturel. J'ai choisi de stopper le défrisage et accepter mes cheveux tels qu'ils sont: beaux et naturels. Le cheveu afro est beau et offre milles possibilités de coiffures. Le style, la classe et le glamour n'ont rien à voir avec la nature du cheveu c'est juste une question d'imagination! Grâce à plusieurs blogs et forums j'ai appris à m'occuper de mes cheveux et ils me le rendent bien. Je veux maintenant vous faire profiter à mon tour de toutes les astuces beauté.J'y mettrai également mes coups de cœurs mode et culture. Bonne lecture et bienvenue! Cet espace est aussi le votre n'hésitez pas à laisser des commentaires!

lundi 23 mai 2011

Cinquième édition du labo ethnik du 17 au 19 juin


Du 17 au 19 juin, le Labo Ethnik, Salon des Créateurs du Monde ouvert au public, revient pour sa cinquième édition dans la capitale (j'avais pu y assister l'année dernière j'en ai parlé ici et . Durant ces trois jours, les nouveaux talents d’ici et d’ailleurs vont présenter le meilleur de leurs créations au cours de nombreux défilés.


La journaliste Cathy Thiam d’Africascope, nous parle de cet événement :

« On pourrait l’appeler la « World Fashion in Paris ». Depuis sa première édition en 2007, le Labo Ethnik s’impose comme un évènement unique en son genre : un véritable laboratoire de tendances du monde ! Cette année encore une cinquantaine de marques internationales seront présentes à l’Espace des Blancs-Manteaux, en plein cœur du Marais. Du prêt-à-porter à l’accessoire de mode, c’est une myriade d’inspirations créatives à ressentir, avec des temps forts en défilés mais aussi des expos-ventes et des workshops à découvrir.

Permettre aux jeunes créateurs d’exister

Avec ses 10 000 visiteurs chaque année, depuis ses débuts, le Labo Ethnik est une révolution dans le milieu de la mode. L’affiche de cette 5e édition l’illustre bien d’ailleurs : Fadouma Kane, le mannequin révélation du casting Labo Ethnik 2010, y brandit fièrement le drapeau de ce Salon des Créateurs du Monde, le regard porté vers l’horizon. Et comme nous le précise Yvette Tai, organisatrice de l’évènement : « Nous le savons, Paris est un passage indispensable pour tout créateur de mode. Mais ces designers ne peuvent pas s’offrir de grands salons, ni des défilés trop coûteux. Ils restent en marge de la mode. Il est important de les rassembler sur une même plateforme, moins coûteuse, et de les présenter sur un écrin bien défini, face à la presse et aux professionnels. »

Une collection en hommage à Nelson Mandela

Ce carrefour international va rassembler la crème de la jeune génération de la mode, venue des Caraïbes, de Corée, de Chine, de France et d’autres horizons. Cinq créateurs très prometteurs, originaires du continent africain et reconnus internationalement, vont défiler pour la première fois à Paris. Tout d’abord, le Sud-Africain David Tlale qui fait l’unanimité depuis ses débuts en 2003. Cet avant-gardiste au style architectural, nous présentera une partie de sa nouvelle collection en hommage à « Madiba » Nelson Mandela. 92 mannequins symboliseront chacune des années de vie du grand homme !

Est également très attendu Thula Sindi, ce jeune talent du même pays, qui nous séduit avec ses robes chaloupées so « it » et sa femme à la fois glamour et working-girl.

Deux grandes dames du Nigéria vont également faire parler d’elles. Ituen Basi qui produit ses propres imprimés localement et nous habille de robes à franges colorées ou de petits tailleurs à la Grace Kelly. Et Deola Sagoe, cette papesse de la mode qui compte parmi ses fans Oprah Winfrey et Will Smith... N’oublions pas enfin Soucha, de la Tunisie, qui sublime mousselines et drapés vaporeux.

Le Labo Ethnik s’annonce cette année encore un temps fort des nouvelles tendances de la création mondiale ! Alors soyez au rendez-vous ! »

Où et quand ?

Le Labo Ethnik, du 17 au 19 juin 2011, à l’Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple - 75004 PARIS

Plus d’info : info@afrikevents.net, événement à ne pas manquer :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire